Consultation gratuite: 05-24- 43-31-42

Lorsque  la calvitie est prononcée ou qu’elle devient embêtante, la greffe de cheveux s’impose comme solution. Aujourd’hui, plusieurs  techniques sont utilisées par la médecine esthétique pour réussir une greffe de cheveux. Si le principe général de la greffe de cheveux consiste à déplacer des racines de cheveux depuis la couronne vers les zones chauves, il existe néanmoins plusieurs techniques chirurgicales pour y parvenir.

 

Ces techniques se différencient par le choix du calibre des greffons utilisés mais aussi par la manière dont les greffons sont acquis avant leur implantation.

Il existe jusque-là 2 méthodes qui ont montré leur efficacité dans la lutte contre la calvitie, ce sont :

–      la technique classique, la plus fréquemment utilisée, appelée technique de la bandelette, ou FUT (Follicular Unit Transaction) ;

–      la technique récente, appelée technique folliculaire ou FUE (Follicular Unit Extraction).

 

Follicular Unit Transaction

La micro-greffe par bandelette est pratiquée au bloc opératoire après anesthésie locale. Cette méthode qui est celle traditionnelle consiste à prélever de la nuque du patient, une fine bandelette de cuir chevelu. Ensuite ce cuir chevelu est découpé puis implanté sous forme de micro greffons. Cette technique permet de greffer un nombre considérable de cheveux en quelques heures d’intervention. Elle peut servir à recouvrir en une seule fois une très grande zone d’alopécie. Dans certains cas il se trouve que le patient présente une alopécie très importante et dans ces cas-là une seconde séance est nécessaire.

Follicular Unit Extraction

La méthode FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever les cheveux à greffer un par un pour les réimplanter par la suite. Le médecin se sert d’un instrument qui fait une minuscule incision dans l’épiderme autour de l’unité folliculaire en écartant les tissus environnants.

Ensuite, l’unité folliculaire est prélevée dans le cuir chevelu en laissant une minuscule cicatrice circulaire à sa place. La même pratique est ainsi répétée jusqu’à ce que le nombre nécessaire d’unités soit prélevé. Cette méthode est pratiquée en général en quelques heures mais elle peut aussi durer jusqu’à trois jours lorsque la quantité à transplanter est très grande.

Les deux méthodes sont complémentaires

Les deux précédentes techniques sont pratiquées en fonction du cas que présente le patient. Elles peuvent être complémentaires dans certains cas et lorsque ce genre de cas se présente, les deux méthodes sont tout simplement conjuguées.

En cas de calvitie avancée par exemple, une première séance de FUT est nécessaire afin d’apporter une intervention unique. Puis six mois plus tard, une séance de FUE qui servira à densifier la zone préalablement greffée et lui octroyer une bonne finition. Le choix de la technique de greffe en fonction du cas.

 

Pour lutter contre la calvitie, le médecin proposera au patient la solution la plus appropriée au cas. Ainsi le choix des techniques sera orienté par de nombreux facteurs médicaux, chirurgicaux, biologiques et psychologiques, par les goûts esthétiques du spécialiste et même parfois les souhaits esthétiques du patient.

http://presse-net.fr/ce-quil-faut-savoir-sur-la-greffe-de-cheveux/